Café-débat « Consommation Durable » – 8 février 2018

Les « rencontres de la Ville Citoyenne » proposent un échange sous forme de café-débats autour  de sujets qui concernent notre quotidien en invitant des personnalités qualifiées.

 

Elles sont organisées à l’initiative de l’association « La Ville Citoyenne » pour favoriser un débat respectueux, positif et convivial. Elles sont ouvertes à toutes celles et ceux qui s’intéressent à la vie de notre Ville de Boulogne-Billancourt.

Le format de ces rencontres s’organise en deux parties :

  • un bref exposé de 20 à 30 minutes fait par une personnalité reconnue pour son expertise concernant la thématique du débat
  • un échange participatif d’environ une heure entre les participants, animé par un représentant de l’association « La Ville Citoyenne ».

 

Compte-rendu du café-débat du 8 Février 2018

 

Thème: Consommation durable : quels enjeux ?

 

Invité: Théodore Fechner

 

Théodore a une formation scientifique d’ingénieur. Juste sorti de l’Ecole Centrale Paris en 2016, il fonde avec Benoît Mortgat l’association 1 Pacte pour promouvoir la consommation durable, ainsi que les sites internets wikicarotte.org et lundicarotte.fr

 

Théodore nous explique la naissance de ces sites. Ayant choisi la filière « entrepreunariat »  à l’Ecole Centrale, il se pose alors la question « quels sont les besoins à satisfaire pour un consommateur ? » et réalise que malgré les nombreux sites dédiés au développement durable, il n’existe pas de site d’information généraliste pour la consommation durable.

Il crée alors wikicarotte en s’inspirant du modèle wikipedia, mais le contrôle de la qualité des articles nécessite trop de moyens et de temps. C’est alors qu’il crée le site lundicarotte, lettre hebdomadaire qu’il envoie à ses lecteurs (aujourd’hui 1 500 environ) tous les lundis matin sur des sujets bien précis, comme par exemple les smartphones, les fours à micro-ondes, les savons ou encore les vacances de ski… Cette lettre est une synthèse documentée mettant en évidence les impacts environnementaux, sanitaires et sociétaux d’un produit ou service.

 

Cette information a un autre mérite : c’est qu’elle nous oblige à réfléchir sur ce que nous consommons et pourquoi nous le consommons. C’est ainsi qu’à partir d’une information sur la consommation durable, on en vient à devenir un consommateur responsable, la première question à se poser étant : ai-je vraiment besoin d’acheter ce produit ou service ?

 

Théodore explique que ces articles résultent de différentes compilations à partir des analyses de cycle de vie, et d’articles scientifiques. L’esprit dans lequel les lettres de lundicarotte sont rédigées, repose sur :

  • analyse sans préjugés
  • ne pas culpabiliser le consommateur
  • casser l’idée que la consommation durable est plus onéreuse
  • consommer durable c’est continuer à se faire plaisir autrement.

 

Plusieurs débats s’engagent :

  • sur le rôle de l’Etat, des entreprises et des consommateurs (et pourquoi pas des « corps intermédiaires » ?)
  • sur l’impact individuel du consommateur et son pouvoir lorsqu’il se groupe
  • sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)
  • comment faire en sorte que les gens soient plus concernés par la consommation durable ?

 

En conclusion, un bon moyen de faire progresser cette réflexion, est de s’abonner à https://lundicarotte.fr/ et de diffuser largement cette adresse.

 

 

Le 12 Février 2018

 

François THELLIER, président de l’Association la Ville Citoyenne.