Le mot du président

Comment s’intéresser et participer à la vie de la Cité ?

L’association « La Ville Citoyenne » est un mouvement de citoyennes et citoyens qui souhaitent participer à la vie de la Cité autrement qu’au travers d’organisations partisanes.

L’association « La Ville Citoyenne » s’adresse à toutes les boulonnaises et boulonnais qui aiment leur Ville et qui ne se retrouvent pas forcément dans la gouvernance actuelle de leur cité, car ils la souhaitent plus démocratique, plus juste, plus solidaire et écologique.

En 2017, première année d’existence, l’association a mis en place les « fondations » de son fonctionnement collectif :

  • nomination du conseil d’administration et de son bureau,
  • appel à idées pour définir et constituer les 7 thématiques des groupes de travail constitués par nos adhérents,
  • lancement des « Rencontres de la Ville Citoyenne », avec 2 café-débats sur des sujets  (pollution et qualité de l’air; le mouvement Città Slow)
  • mise en place de notre site web,
  • présentation en AG des travaux des groupes de travail.

En 2018, nous allons, grâce à votre soutien, poursuivre et développer ces activités avec plusieurs nouveautés : une campagne de communication et d’adhésions ainsi que le lancement d’actions concrètes et ponctuelles dans notre ville, comme par exemple des journées Parklet (*).

Dans les rubriques de notre site web, vous pourrez suivre et participer à l’évolution de nos réflexions et de nos propositions. Et bien entendu, toutes vos suggestions sont bienvenues en nous écrivant à : asso@lavillecitoyenne.fr .

Il est important que des citoyens et citoyennes puissent échanger et partager de façon conviviale et solidaire sur des sujets qui concernent notre quotidien, et je vous engage plus que jamais à nous rejoindre en remplissant votre bulletin d’adhésion.

Au nom de l’association et de son Conseil d’Administration, je vous souhaite une très belle année 2018, sereine et heureuse.

 

Le Président de l’association « La Ville Citoyenne »

 

François THELLIER

 

(*) Le concept du parklet est né à San Francisco (Etats-Unis) pour illustrer la possibilité de convertir une place de parking en mini parc public. C’est une extension du trottoir dans la rue, le remplacement d’un l’espace dédié à l’automobile privée en un espace pour tous : piétons, arbre, bancs …