Succès pour le Grand Débat #1

TRANSITION ECOLOGIQUE : quelles propositions pouvons-nous apporter ?

Réunion Locale – 15 Février 2019, à Boulogne-Billancourt,
à l’initiative de l’Association La Ville Citoyenne

Restitution des échanges 

Nombre de participants : 56

Première partie : quels sont les sujets prioritaires pour vous ?

  • Emissions de CO2 importées représentent autant que les locales (ex : chauffage)
  • GPSO
  • Agriculture Urbaine : circuits courts. S’appuyer sur une économie décentralisée.
    • Supprimer les départements
    • Végétalisation du mobilier urbain
      • Murs, …
      • Recyclage des déchet, via compost
  • Déchets
  • Réduire la consommation d’énergie en isolant bien un bâtiment
  • Fiscalité à difficile à faire passer
  • Démantèlement des centrales nucléaires en France, notamment les anciennes
  • Nouveaux usages numériques : on consomme bcp sans en avoir conscience (ex : data centers). Besoin de sensibilisation sur ce sujet.
  • Faire évoluer les comportements
  • Responsabilité, qu’elle devienne positive
  • Quel est le concept de transition énergétique ?
  • Economie de l’usage des biens (ex : louer un véhicule plutôt que vendre donne intérêt à préserver la durée de vie du véhicule)
  • Décroissance
  • Réduction du CO2, via croissance du nucléaire ?
  • Utilité des Éoliennes ?
  • Aménagement du territoire
    • Utilisation de l’espace. Coût des logements dans les grandes villes provoquent des transports longs.
    • Grand Paris jusqu’à la province ?
      • 70% des cadres déclarent vouloir quitter la Région Parisienne, nécessité de créer des emplois

  • Face à l’agriculture industrielle à encourager des modes de production alimentaire respectant l’environnement
  • Relayer les actions locales positives
  • Mobilités douces, alternative à la voiture, en retard à BB (bcp d’embouteillages). Comment aller plus vite ?
  • Usage du papier (journaux municipaux…) à réserver aux informations, et supprimer les publicités (qui seraient réservées au numérique)
  • Supprimer les emballages
  • Emissions effet de serre
    • Direct
    • Indirect : avions (kérosène sans payer de taxes). Taxes aéroports pour dissuader les touristes d’aller à Paris ?
      • Les touristes consomment plus de CO2 que l’aviation
  • Energies renouvelables : considérer le photovoltaïque, plus de potentiel que les éoliennes
  • Chaîne énergétique
    • Chauffage (électrique ou fuel)
    • Voiture (combustion)
  • Les revoir (chauffage thermodynamique, voiture hybride)
  • Indiquer dans les modes d’emploi appareils électroménagers quelle est la consommation en activité et veille
  • Consommation de viande : réduire ?
  • Bcp trop de lumière la nuit. Pollution, notamment visuelle. Notamment salles dans les bureaux. Lumières commerciales la fête de noël pendant 2 mois.
  • Fiscalité devrait être plus contraignante pour les déchets d’entreprise.
  • Mauvaise utilisation des poubelles par les commerçants et entreprises (cartons dans les poubelles brunes au lieu des jaunes).
  • Gaspillage d’eau potable pour la chasse d’eau à réutilisation de l’eau (pluie ? usée ?)

Deuxième partie : 3 échanges de 30 mn autour des 3 thèmes regroupant les sujets proposés.

  1. Actions Locales et comportement
  2. Energie (éolienne, centrales, renouvelable, avions, lumières)
  3. Le reste (circuits de distribution, fiscalité, déchets entreprise…)

1.    Actions Locales

  • Des composteurs dans les copropriétés
    • Exemple : square du Pont de Sèvres, une tonne de bonne terre sortie par année.
    • Être vigilant sur leur bon usage au début (deux premières semaines)
  • Davantage d’espaces verts avec des arbres, qui sont des abris en cas de forte chaleur, dans certaines communes de GPSO (comme Boulogne, Issy et Vanves)
  • Une plateforme collaborative (accessible depuis le site Internet de la maire) locale pour faire connaître relayer les initiatives locales déjà existantes, afin de faire émerger des nouvelles idées
    • Exemple : Colibri (association qui relaie et crée du lien entre les associations et les citoyens, rôle de facilitateur et d’informateur)
    • Autre exemple : Nextdoor (un site solidaire, avec une organisation par quartier, permettant d’émettre des propositions)
  • Une volonté politique pour enfin mettre en place un plan vélo sur Boulogne-Billancourt (par exemple reprise du plan de 1998 qui était très bien mais qui n’a jamais été mis en place), d’autant que la ville est plate. Aucun dialogue aujourd’hui.
    • Prendre exemple sur Paris (autoroutes cyclables, comme la voie Georges Pompidou ou rue de Rivoli), et ainsi prolonger sur les berges de seine la piste cyclable Georges Pompidou jusqu’au bois de Boulogne.
    • Jusqu’à obliger la ville à construire des pistes cyclables sur les voix récentes (loi Laure 1996) ?
  • Répondre au sondage sur le site de la mairie
  • Rétablir la commission extra-municipale du cadre de vie, supprimée par le maire actuel (remplacé par les commissions de quartier mais qui n’ont pas le même lien avec les associations), qui était présidée par un responsable d’association, qui établissait un bilan sur les différents sujets traités par les associations, avec rapport publié sur le Journal Officiel de la ville
  • Densifier certaines villes, y compris Boulogne-Billancourt, pour réduire les temps de transport
  • Un lieu dans la ville de convivialité lié à l’environnement (une maison écocitoyenne pour sensibiliser et informer), et ouvert le week-end, pour toucher un public qui n’a pas le temps et / ou les moyens de chercher sur Internet
    • Exemple : il existe de tels lieux à Paris (par exemple à Denfert Rochereau)
    • Suffirait d’une centaine de mètres carrés, coûte entre 20 000 et 30 000 € / an
    • Projet de ressourcerie à Boulogne, mais besoin d’un espace pas cher
  • Rendre accessible aux personnes à mobilité réduite les stations de métro de Boulogne-Billancourt
  • Introduire l’agriculture urbaine au travers de potagers urbains, agriculture sur les murs…
    • Nécessite une adaptation du bâti, et donc le proposer sur les nouvelles constructions et les bâtiments publics (ex : crèche, écoles…)
  • Télétravail une journée par semaine pour limiter l’usage des transports

2.    Energie

  • Sanctionner le gaspillage de lumière la nuit dans les bureaux (lumière, machines…)
    • ou encourager les sociétés vertueuses
  • Limiter le chauffage à 18 / 19° dans les copropriétés (avait été imposé à une époque)
  • Une file prioritaire pour les voitures fonctionnement en covoiturages (comme aux Etats-Unis)
  • Amortissement par le nucléaire, afin de ne pas réduire drastiquement notre consommation d’énergie
  • Chauffage par pompe à chaleur, ou en relai avec les chaudières, et consommer ainsi beaucoup moins d’électricité
  • Potentiel à Boulogne pour le photovoltaïque (toits terrasses), en particulier pour les bâtiments publics
    • Cas concret : l’association Solaire Citoyen Seine Ouest peut lever de l’argent citoyen pour financer ces installations grâce à la loi Transition Energétique
    • Un premier projet à Sèvres en cours de montage
  • Regarder de près le bilan carbone du photovoltaïque (notamment venant de Chine, et construit à partir de pétrole) et de l’éolien, en particulier pour le renouvellement
    • Développer en Europe le photovoltaïque
  • Développer l’isolation et les véhicules électriques, ainsi que le nucléaire (de 63 à 100 Giga watt) pour réduire le CO2
  • Ne pas développer le nucléaire à cause des déchets (leur traitement n’est pas encore tout à fait au point, et leur durée de vie est importante)
  • Achat massif de véhicules hybrides et électriques pour faire baisser leur prix
  • Connaître le bilan thermique des bâtiments de la ville effectué par la mairie, afin de mettre en place un programme d’isolation efficace priorisant les immeubles « poreux »
  • Réduire la durée de transports logement / bureaux en densifiant certaines zones et en baissant les frais de notaires pour favoriser les déménagements pour se rapprocher de son lieu de travail
  • Rendre davantage onéreux (via une taxe ?) les transports de marchandises (maritime par exemple, ou avion)
  • Taxer le kérozène pour l’avion, notamment pour les transports de marchandises alimentaires, afin de favoriser les circuits courts
  • Est-ce le moment d’envisager de voyager sur la lune ou mars ?
  • Indiquer l’empreinte carbone sur l’étiquetage des aliments (via un label)
  • Faire des économies d’énergie pour le rendre à l’Afrique

3.    Le reste

  • Grandes enseignes de livraison à domicile comme Amazon :
    •  Instaurer un bonus / malus sur les courses
    • Sensibiliser / éduquer les citoyens (en particulier les jeunes) à une consommation responsable
    • Changer les modes de vie (temps passé au travail par exemple) imposant ces modes de consommation
    • Exemple : le maire de Chartres a refusé l’implantation d’Amazon dans sa ville
  • Mobilité pour les gens en province : repenser le territoire en regroupant les activités autour des lignes de chemin de fer pour qu’elles soient rentables
    • En attendant, favoriser des petits véhicules, moins chers
  • Remplacer l’achat de biens par l’usage d’un service (ex : louer un véhicule plutôt que de l’acheter), afin d’inciter à augmenter la durabilité (et ainsi lutter contre l’obsolescence programmée )et le recyclage des produits (car le bien est remis au propriétaire)
  • Aménagement du territoire : créer des pôles d’emplois et de services au-delà de l’Ile-de-France (en particulier dans des villes nouvelles et grandes villes de province (il y a débat entre les deux), répondant à la demande de 70% des cadres de quitter la Région Parisienne)
    • Même problématique dans les métropoles (Lyon, Bordeaux …)
  • Instaurer un haut tribunal international du droit de la nature et des animaux, pouvant être saisi par les citoyens (déjà mis en place par les ONG de manière fictive)
  • Limiter les implantations commerciales à 4000 m² (pour limiter les grands centres commerciaux qui provoquent la désertification des centres-villes des petites villes)
  • Restaurer la qualité des sols, en sortant des pesticides et du mauvais usage des machines, ce qui nécessitera une forme de travail à la main
  • Développer la permaculture
  • Renforcer l’éducation écologique à l’école (compost, lutte contre le gâchis, préservation des sols…)
  • Développer les AMAP
  • Tenter de réparer les appareils avant de les jeter (pour information il en reste plus que deux réparateurs d’appareils électroniques à Boulogne-Billancourt)
  • Les politiques, célébrités et leaders d’opinion doivent montrer l’exemple en matière écologique
  • Organiser à Boulogne-Billancourt des campagnes de nettoyage de la ville et du bord de seine
Lire la suite

le grand débat à Boulogne-Billancourt

Dans le cadre du « Grand Débat National », trois associations boulonnaises, Environnement 92 , In Vivo  et  La Ville Citoyenne, et un économiste ont souhaité organiser à Boulogne-Billancourt trois réunions d’initiative locale, pour que tous nos concitoyens et concitoyennes puissent s’exprimer et faire remonter leurs solutions. Ces réunions sont participatives et ouvertes à tous.  Votre expression citoyenne est notre priorité.

Devant l’ampleur des sujets, nous avons thématisé ces réunions de la façon suivante :

Vendredi 15 Février 2019, Salle des Fougères (Grand Place), de 20h à 22h30 : « TRANSITION ECOLOGIQUE »

Animation : association La Ville Citoyenne

Samedi 2 Mars 2019, Salle des Fougères (Grand Place), de 17h à 20h : « ENVIRONNEMENT ET CITOYENNETE »

Animation : association Environnement 92

Mercredi 6 Mars 2019, Salle du Parchamp (2 rue de l’Eglise), de 19h à 21h30 : « ENVIRONNEMENT ET FISCALITE »

Animation : association In Vivo

Lundi 11 Mars 2019, Salle des Fougères (Grand Place), de 19h30 à 22h30 : « INVESTIR POUR L’EMPLOI »

Animation : Jean-François Simon, ingénieur et économiste

Nous vous conseillons de préparer vos interventions. Le site https://granddebat.fr peut vous aider à le faire.

Enfin, nous remercions vivement la Mairie de Boulogne-Billancourt qui a bien voulu mettre à disposition ses salles communales dans le cadre de ce Grand Débat National.

Agnès BAUCHE, pour l’association « 92 Environnement »

Jean-Philippe BRETTE, pour l’association « In Vivo »

François THELLIER, pour l’association « La Ville Citoyenne »

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Potagers bios et partagés:
En ville, est-ce possible ?

Café débat  avec Franck-Olivier TORRO

Dans la tradition des jardins ouvriers inventés au 19ème siècle, il s’agit de retrouver un lien avec la nature nourricière et d’inventer une nouvelle convivialité urbaine. Franck-Olivier nous parlera, entre autres, de son expérience réussie des « jardins suspendus » à Vincennes.

  Discutons en ensemble le:

JEUDI 14 Mars 2019

de 18h30 à 20h

À la brasserie Le Palace

156 Boulevard Jean Jaurès

92100 Boulogne-Billancourt

 Entrée libre – inscription préalable souhaitée par mail adressé à asso@lavillecitoyenne.fr

 

Les « rencontres de la Ville Citoyenne » proposent un échange sous forme de café-débats autour  de sujets qui concernent notre quotidien en invitant des personnalités qualifiées.

 

Elles sont organisées à l’initiative de l’association « La Ville Citoyenne » pour favoriser un débat respectueux, positif et convivial. Elles sont ouvertes à toutes celles et ceux qui s’intéressent à la vie de notre Ville de Boulogne-Billancourt.

Le format de ces rencontres s’organise en deux parties :

  • un bref exposé de 20 à 30 minutes fait par une personnalité reconnue pour son expertise concernant la thématique du débat
  • un échange participatif d’environ une heure entre les participants, animé par un représentant de l’association « La Ville Citoyenne ».
Lire la suite

Journal Le Point : les erreurs de Pierre-Christophe Baguet

L’édition du journal Le Point du jeudi 24 janvier consacré à l’actualité de la Ville de Boulogne-Billancourt :

  • Met en lumière le sous-effectif des animateurs dans les centres des loisirs, que reconnaît Pierre-Christophe Baguet en avouant avoir « mal anticipé » le retour à la semaine de 4 jours.
  • Rappelle que Pierre-Christophe Baguet s’était fait élire en 2008 sur la promesse d’enfouir la RD910, vœu resté pieux depuis donc 10 ans.
  • Souligne que la place du vélo a été négligée à Boulogne-Billancourt, ce que Pierre-Christophe Baguet admet volontiers en tentant de justifier : « Il faut dire que Boulogne est la ville de banlieue la mieux desservie en métro, avec 6 stations ». Ce contre quoi le journal Le Point ne manque pas d’insister que la ville voisine, Issy-les-Moulineaux, tout autant desservie par les transports en commun, affiche 14,5 kms de pistes cyclables contre 5,8 kilomètres à Boulogne.
  • Annonce la désignation de Judith Shan comme première des socialistes dans la perspective de l’élection municipale de 2020. Elue pour la première fois au conseil municipal de Boulogne en 2008, cette élue aujourd’hui du groupe de gauche et écologiste La Ville Citoyenne, a aussi été conseillère régionale de 2010 à 2015.
  • Relaie la contestation de Judith Shan sur le plan d’action vélo, qui commente : « Ce qui est dommage, c’est que les pistes cyclables sont prises sur les espaces piétons et pas sur la voirie ». Ce qui permet d’affirmer que « le maire de Boulogne ne fait pas de la transition écologique un marqueur fort de sa politique ».
  • Salue l’accord trouvé fin 2018 qui conclue le réaménagement de l’Île-Seguin, dont la réussite est à l’initiative de Pierre Gaborit qui a suggéré, puis encadré, la médiation juridictionnelle, comme il le reprécise : « J’ai dit au maire que c’était la seule façon de sortir de l’impasse ». Le journal Le Point insiste sur l’expertise de Pierre Gaborit en tant qu’avocat reconnu qui était d’ailleurs parvenu à une résolution de conflit similaire dans la ville de Lyon au milieu des années 1990. Ce pourquoi Pierre Gaborit ajoute que « l’accord a été validé par le président du tribunal administratif. Tout nouveau recours aurait donc peu de chance d’aboutir »
Lire la suite
Lire la suite

Retour sur la soirée de vœux 2019

Un moment convivial où les habitants de Boulogne-Billancourt partagent un verre de l’amitié
Comme chaque années, la parole était laissée aux Boulonnais pour échanger avec les élus autour de différentes questions, remarques et propositions.
L’occasion de revenir sur les temps forts de l’année 2018 où les élus de la Ville Citoyenne ont été très présents sur le terrain et les dossiers municipaux
Lire la suite

Observatoire citoyen

Vous êtes las(se) de ne pas recevoir de réponse de la mairie ?

Quelque chose vous soucie, vous incommode, vous irrite ?

Vous avez des idées ou des propositions et vous souhaitez les partager ?

L’association « La Ville Citoyenne » a mis en place un Observatoire pour vous permettre de vous exprimer, qu’il s’agisse de sujets locaux ou nationaux.

Pour participer à cet observatoire, il vous suffit de cliquer sur l’onglet « Observatoire » ou sur ce lien .

A bientôt !

Lire la suite